Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://hdl.handle.net/123456789/7638
Titre: Analyse mutationnelle du gène suppresseur de tumeur p53 dans le cancer du sein : à propos de cas cliniques d’une population algérienne
Auteur(s): achour hanane
Mots-clés: p53, codons chauds, cancer du sein, PCR-RFLP
Date de publication: 26-mar-2016
Résumé: RESUME : Le P53 un gène autosomique qui code une phosphoprotéine nucléaire de 53KDa, est impliqué dans le contrôle et de la prolifération cellulaire et il est le gène qui rencontre le plus souvent d’être associé à des cancers humains. La p53 est mutée dans 31% de toutes les tumeurs incluses dans les mutations somatiques dans le cancer, et dans environ ~23% des échantillons de cancer du sein. Les mutations p53 sont caractérisées par une forte prévalence des mutations faux-sens trouvés principalement dans les exons 5 – 8, dans le domaine de liaison de l'ADN. La plupart des mutations du gène p53 surviennent à quatre points chauds (codons 175, 248, 249, 273). Dans notre étude nous avons fait une optimisation des conditions expérimentales de la technique de PCR RFLP sur des patientes atteintes de cancer du sein et aussi nous avons recherché et, éventuellement, d’identifier des mutations pouvant affecter le bon fonctionnement du gène codant pour la protéine p53. Cette technique est un moyen précis et utile pour détecter les mutations ponctuelles "hot spots" du gène p53 dans le cancer du sein. Les analyses moléculaires réalisées ont permis de détecter les différents génotypes des mutations étudiés (R175H, R248Q/ R248W, R249S, R273H/ R273C). Néanmoins, l’association entre ces mutations et le risque du cancer du sein n’a pas été confirmée à cause du nombre restreint d’échantillons étudiés.
URI/URL: http://dspace.univ-biskra.dz:8080/jspui/handle/123456789/7638
Collection(s) :Sciences de la Nature et de la Vie



Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.